EISENBERGER

A propos du film

Synopsis

L’art, c’est juste une étiquette sans importance, dit l’artiste autrichien Christian Eisenberger. A 40 ans, il a créé plus de 45’000 oeuvres, dont des milliers ont été abandonnées par lui-même dans des rues ou sur des places publiques. Sa production est si exubérante que Christian Eisenberger se soustrait même au contrôle des galeries, des foires et des musées. Dans un milieu où l’on lutte inlassablement pour la reconnaissance et l’attention, la question se pose: En quoi consiste réellement la liberté artistique? Les artistes sont-ils vraiment indispensables?

Avec

Christian Eisenberger

Christian Eisenberger

L'artiste autrichien sur la question : Qu'est-ce que l'art ?

« L'art est un prétexte pour la société. On a l'art, on a la religion. On dispose de telle ou telle étiquette. Alors que tout le monde veut faire voler ces étiquettes en éclats! »

http://christianeisenberger.com

Hermann Glettler, Bischof in Innsbruck/Tirol

Hermann Glettler, Bischof in Innsbruck/Tirol

« Il a eu un jour cette phrase : „J’aimerais consciemment rater ici tout pendant 40 jours“. C’est une position inverse que la course après les événements et aventures dans laquelle nous sommes tous propulsés. Il n’a pas créé cette activité comme un acte religieux, mais elle a cependant eu automatiquement une très grande profondeur spirituelle. Au nom de ces nombreux à courir dans tous les sens, il y en a un qui s’enferme ici. »

Hermann Gletter est évêque d’Innsbruck depuis 2017. De 1997 à 2017 il était pasteur de la paroisse de Graz St. Andrä. C’est là-bas, derrière l’église que le jeune Christian Eisenberger a pu utiliser un abri comme atelier en plein air. En 2007 Christian Eisenberger a vécu pendant 40 jours dans le silence et le jeûne sur la galerie de l’église - une expérience qui l’a marqué profondément et qu’il a étendu à l’occasion de la Art Cologne en la faisant ressusciter à travers une performance.

http://www.andrae-kunst.org/kunst.html

Philipp Teuchtler, Sammler

Philipp Teuchtler, Sammler

« Quand quelque chose est précieux, en l’espace de quelques heures c’est placé sous du plexiglas ou démonté. Ce n’est pas le cas des personnages en carton de Christian. Soit le camion poubelle est passé, soit quelqu’un a arraché les têtes. On savait que ça ne resterait pas longtemps. Les choses disparaissaient en l’espace de quelques heures. »

Philipp Teuchtler est vendeur de disques à Vienne. Pendant que sa mère amassait les livres de cuisine et son père les machines à café, Philipp Teuchtler commença à collectionner des œuvres de street art. De cet instinct de collectionneur sont nées une passion et une collection importante. Philipp Teuchtler vit constamment dans la peur qu’un dégât des eaux ou de moisissure pourrait détruire son trésor. Derrière chaque œuvre il y a une histoire, une balade matinale, un échange intelligent, la prise de conscience, qu’un objet que personne n’apprécie est en vérité déjà une œuvre d’art.  

http://www.schallplatten-ankauf-wien.com

Christine Eisenberger, maire

Christine Eisenberger, maire

«Le Christian a toujours été en route dehors. Dans le ruisseau, la forêt. Il a besoin de la nature. Il est proche de la nature.»

Les parents de Christian Eisenberger, Christine Eisenberger et Willi Eisenberger exploitent une petite ferme à Semriach. Auparavant la mère s’occupait de vacanciers pendant que le père était employé dans la fabrique de papier tout près, et où Christian Eisenberger lui-même avait effectué un apprentissage de serrurier. Dans les prairies et les forêts à côté de la ferme, Christian Eisenberger réalise d’innombrables installations et performances à l’écart du public.  

http://www.semriach.at

Dr. Grete Müller, essayiste

Dr. Grete Müller, essayiste

«Auparavant je réfléchissais beaucoup à ce qu’est l’art, mais finalement j’ai cessé d’y penser, parce qu’il y a un nombre infini de réponses. A présent je me suis mis à considérer comme de l’art ce qui m’occupe et me procure un plaisir artistique. »

Dr. Grete Müller est diplômée en histoire de l’art et critique d’art.  A côté de publications périodiques dans Art, Parnass etc., Grete Müller organise des workshops interdisciplinaires comme le symposium interdisciplinaire pour artistes et scientifiquesdans le cadre du programme de promotion ArtPRO, Université d’Hanovre. Grete Müller vit comme curatrice indépendante à Dusseldorf et Maribor.

Ursula Krinzinger, galeriste

Ursula Krinzinger, galeriste

« La majorité des artistes connaît ce clivage: d'un côté, le travail; de l'autre, le marché de l'art qui, à dire vrai, fonctionne d'une façon effrayante.Car il s'agit d'argent, de valeur monétaire, de merveilleux collectionneurs et d'investisseurs superficiels. Mais le marché de l'art est nécessaire, parce que sinon, il n'est pas possible de faire progresser les artistes. »

Ursula Krinzinger exploite sa galerie sur différents sites à Vienne et s’occupe de résidences d’artistes à l’étranger. Avec son équipe elle est à toutes les foires d’art pertinentes à travers le monde. Elle représente Christian Eisenberger depuis 2013 et coordonne ses expositions partout où il expose.

http://www.galerie-krinzinger.at

Sandro Droschl, directeur de musée

Sandro Droschl, directeur de musée

« Le travail et la personnalité de Christian Eisenberger vivent de la volonté et du geste de produire pratiquement en permanence. Ceci représente néanmoins également une menace, parce que la poursuite de stratégies artistiques claires peut en compatir. »

Sandro Droschl a mené à bien différents projets culturels, entre autres pour le Steirischer Herbst Festival et le musée d'art de Graz, le Festival du Film Diagonale et le MuseumsQuartier Wien. En tant que directeur de la Maison d’artistes de Graz, il a confronté en 2014 avec l’exposition AndréButzer / Christian Eisenberger deux artistes complètement opposés et ainsi présenté la première grande exposition muséale de Christian Eisenberger.

https://www.km-k.at

Philipp Konzett, galeriste/marchand d'art

Philipp Konzett, galeriste/marchand d'art

« Je suis d’avis que les personnes, même si elles prétendent ne pas s’intéresser à l’art, s’y confrontent bien dans leur vie. Même la cuisine peut être de l’art. L’art est en général lié à la vie.»

Philipp Konzett est marchand d’art et galeriste à Vienne. Il dispose d’une importante collection de l’actionnisme viennois et de Franz West. Avec sa galerie il a représenté Christian Eisenberger de 2008 à 2014.

http://www.artkonzett.com

Brigitte Kowanz, artiste

Brigitte Kowanz, artiste

« Faire de l’art de qualité ne suffit sûrement pas. C’est évidemment aussi dépendant du réseau dont l’artiste dispose ou pas. Et bien sûr aussi des destinataires. La personnalité de l’artiste est composée de nombreuses personnes qui interagissent afin que la carrière artistique puisse se développer. »

Brigitte Kowanz est artiste et professeur d’art transmédias à l’université des arts appliqués de Vienne. Depuis les années 80 la recherche sur l’espace et la lumière est au centre de son travail. Avec Erwin Wurm elle a représenté l’Autriche à la Biennale de Venise en 2017.

http://kowanz.com/de

Julian Riess, industriel

Julian Riess, industriel

« L'art vous mène à de nouvelles limites de la perception. Plus on se penche sur la question, plus l'horizon s'élargit et plus on s'enrichit. C'est passionnant. Il n'y a aucune limite. »

Julian Riess est copropriétaire de la traditionnelle fabrique de casseroles Riess à Ybsitz / Autriche. Cette manufacture invite régulièrement des designers et créateurs à dessiner des lignes de produits modernes, ainsi Christian Eisenberger. Lors de deux séjours dans la fabrique Riess, celui-ci s’est concentré sur les processus considérés comme tabous pour le personnel de Riess: des bosses sur les casseroles, des écailles dans l’émail, des marques de doigts, des coups de marteau. Après l’intervention d’Eisenberger, les objets travaillés par lui ont été repris par le personnel Riess avec le soin habituel et le processus de fabrication traditionnel – comme s’il s’agissait de casseroles normales.  

http://www.riess.at

Gernot Schulz, collectionneur

Gernot Schulz, collectionneur

« Quelqu’un qui ne connaît pas Christian Eisenberger sera probablement troublé par la densité que présente son atelier, en sculptures, œuvres d’art et objets de tous les jours. On ne peut pas séparer là où il vit de là où il travaille, dort ou fait la cuisine. Je connais des personnes qui y sont allées et qui ont dit : c’est beaucoup trop rempli pour moi, je ne sais pas ce que j’ai vu ici. »

Gernot Schulz est ingénieur et collectionneur d’art à Vienne. A plusieurs reprises il a mis à disposition des immeubles désaffectés à des artistes dans l’entourage de Christian Eisenberger, afin que ceux-ci puissent y aménager des ateliers bon marché. Gernot Schulz soutient l’initiative Kunstnetzwerk qui exploite différents espaces d’exposition à Vienne et Krems.  

http://kunstnetzwerk.org

Hercli Bundi, Réalisation

Hercli Bundi, Réalisation

Hercli Bundi est le réalisateur dans l’arrière-plan. Dans certaines situations il entre néanmoins lui-même en action. Souvent Christian Eisenberger s’adresse directement au réalisateur devant la caméra. Régulièrement le dialogue s’installe entre l’observé et l’observateur.  

Eisenberger: « Toi, tu sais ce que c'est, l'art? Tu peux me le dire ? »

Bundi: « Oui, bien-sûr. Quand tu l'encadres, le suspends au mur et que tu peux dormir avec ton lit à côté sans te réveiller constamment paralysé de peur, alors, c'est de l'art. Et si j'aimerais bien le faire moi-même, mais que je n'ose pas, c'est aussi de l'art. »

Eisenberger: « Ah, une formidable explication. »

http://www.mirafilm.ch

Réalisation

Réalisation

Hercli Bundi est né en 1964 à Glaris. De 1988 à 1992, il a fait ses études de cinéma à l'Ecole cantonale d'art de Lausanne. En 2002, il a fondé avec Vadim Jendreyko la société de production Mira Film. De 2007 à 2010, il a également travaillé à la Haute école des arts de Zurich (ZHdK) en tant que directeur de production dans le cadre du programme Master of Arts in Film. En tant que metteur en scène, Hercli Bundi se penche sur l'interface entre la société et l'art. Dans ses films avec Christian Eisenberger ("Eisenberger - Kunst muss sein schön sein, sagt der Frosch zur Fliege" 2018), Ai Weiwei ("The House in the Park", 2010) ou Not Vital ("Not Vital - half Man, half Animal", 2000) il trouve une approche personnelle et critique vis-à-vis des protagonistes et ouvre de nouvelles perspectives sur leurs travaux. En tant que producteur et dramaturge, il est fasciné par les films qui s'adressent à un large public tout en défendant une style cinématographique.

Plus d'infos sur le réalisateur içi

Fiche technique

Résolution
HD
Format
DCP
Durée
94min
Rapport d'aspect
16:9
Couleur
Oui
Année
2018
Langue originale
Allemand
Sous-titres
Français, Anglais
Pays
Suisse
ISAN
0000-0004-BC87-0000-E-0000-0000-W

Générique

Avec

Christian Eisenberger

et

Sandro Droschl, Brigitte Kowanz, Philipp Konzett, Ursula Krinzinger, Gernot Schulz, Christine Eisenberger, Willi Eisenberger, Bischof Hermann Glettler, Julian Riess, Grete Müller, Philipp Teuchtler, Manfred Wiplinger, Joachim Vötter, Johann Loibl, Peter Kozek, Mathias Lehner, Raimo Rudi Rumpler, Hieronymus

Réalisation

Hercli Bundi

Montage

Nela Märki

Caméra

Adrian Stähli

Aurelio Buchwalder

Christian Eisenberger

Hercli Bundi

Son

Patrick Becker

Mathias Hefel

Hercli Bundi

Musique

Daniel Almada

Sound Design

Daniel Almada

Dominik Avenwedde

Nela Märki

Production

Peter Zwierko

Associate Producer

Hercli Bundi

Vadim Jendreyko

Marketing & Outreach

Susanne Guggenberger

Online, DCP, Grading

Andromeda Film

Patrick Lindenmaier

Mixage

Daniel Almada

Dominik Avenwedde

En coproduction avec

SRF - Schweizer Radio und Fernsehen

Rédaction SRF

Urs Augstburger

Denise Chervet

Avec le soutien financier de

Bundesamt für Kultur

Fachausschuss Film und Medienkunst BS/BL

Zürcher Filmstiftung

Kulturfonds Suissimage

UBS Kulturstiftung

Kulturförderung Kanton Graubünden

Fondation Suisa